Jérôme Maillet veut faire d’Air Sénégal la première compagnie d’Afrique de l’Ouest

Jérôme Maillet Air Sénégal

Jérôme Maillet, le directeur général adjoint de la compagnie aérienne Air Sénégal, en charge de la stratégie et de l’investissement s’est exprimé sur l’avenir de la compagnie dans un article du journal « Le Monde ».

Jérôme Maillet affiche ainsi très clairement son ambition et ses objectifs pour la compagnie aérienne.

Air Sénégal : une stratégie inédite

Jérôme Maillet a été nommé numéro deux de la compagnie par le directeur de la compagnie aérienne, Philippe Bohn. Celui-ci a été désigné directement par le président du Sénégal lui-même, Macky Sall. Le président sénégalais vise l’excellence pour cette nouvelle compagnie aérienne nationale afin de ne pas reproduire les erreurs du passé : les compagnies Air Sénégal International (2001-2009) et Sénégal Airlines (2011-2016) ayant fait faillite précédemment.

L’objectif de Jérôme Maillet et de Philippe Bohn est de faire de la compagnie Air Sénégal une vitrine promotionnelle pour le pays. Le Sénégal, stable politiquement depuis de nombreuses années, connaît également un développement économique important grâce au Plan Sénégal Émergent (PSE).

La volonté de Macky Sall d’une nouvelle compagnie aérienne a été doublée de l’inauguration de l’aéroport international Blaise-Diagne en décembre 2017, à quelques kilomètres de Dakar.

Afin de mettre la compagnie aérienne Air Sénégal sur la voie du succès, Philippe Bohn et Jérôme Maillet ont imaginé une stratégie précise : ils misent sur des avions de qualité ainsi que sur des vols intercontinentaux.

En février 2019, les deux Airbus A330-900 neo devraient être livrés. Ces avions sont adaptés aux nouveaux standards de voyage (classes premium, premium économie et business) et dotés des dernières innovations technologiques (écrans haute résolution, wifi illimité, prises USB…). 

La compagnie Air Sénégal a ouvert huit lignes à destination de villes régionales (Banjul, Bissau, Abidjan, Cotonou, Praia, Conakry, Bamako et Ziguinchor) à la fin de l’année 2018 et inaugurera en février 2019 sa ligne Paris-Dakar.

Jérôme Maillet a expliqué dans son interview avec le journal Le Monde l’ambition de la compagnie : « Notre objectif est d’être la première compagnie d’Afrique de l’Ouest à faire du long-courrier, mais sans occulter les vols régionaux ». La compagnie sénégalaise est ainsi la première à se positionner sur des routes fortement rentables, telle que la ligne Paris-Dakar, d’habitude réservées à des compagnies étrangères (Emirates ou Air France par exemple).

De plus, le partenariat avec d’autres compagnies africaines afin de nouer des liens et de mutualiser les pilotes et les avions est une autre dimension de la stratégie des deux dirigeants : « On essaie de construire ensemble en Afrique de l’Ouest plutôt que de s’entre-tuer, relève Jérôme Maillet. On ne peut pas rester une petite compagnie toute seule et ne parler à personne. ».

Désireux d’ouvrir le capital de la compagnie à hauteur de quarante-neuf pour cent d’ici 2020, Jérôme Maillet sera en charge de la levée de fonds auprès d’investisseurs de premier rang. Une ouverture du capital d’Air Sénégal à d’autres compagnies aériennes n’est pas non plus exclue.

L’objectif de Philippe Bohn et de Jérôme Maillet est de réaliser un chiffre d’affaires de cent dix millions d’euros en 2019 et de trois cent quarante millions d’euros en 2022. En 2018, le nombre de passagers transportés était de cent mille personnes, il devrait atteindre un million fin 2022.

Il faut dire que la compagnie Air Sénégal est dirigée par des experts des domaines de l’aviation et de l’aéronautique, Philippe Bohn et Jérôme Maillet possèdent tous deux des expériences de taille dans ce milieu.

Air Sénégal Jérôme Maillet
Air Sénégal entend devenir leader du transport aérien sur le continent africain

Jérôme Maillet et Philippe Bohn : deux dirigeants expérimentés

La connaissance de l’aviation et de l’aéronautique sont bien évidemment des qualités indispensables afin de s’assurer de la réussite de la compagnie. 

Toutefois, les deux dirigeants d’Air Sénégal possèdent une valeur ajoutée : leur expertise du continent africain.

En effet, la carrière professionnelle de Philippe Bohn a commencé par un coup de coeur pour le continent africain alors qu’il voyageait. Sa découverte du conflit en Angola et sa rencontre avec Jonas Savimbi, chef nationaliste angolais, fondateur de l’UNITA, le marque profondément. Il fonde avec lui l’association France-Angola. Plus tard, les nombreuses expériences professionnelles de Philippe Bohn en feront un « agent d’influence » sur la scène internationale, spécialiste du continent africain.

Pour l’accompagner dans sa tâche au profit d’Air Sénégal, Jérôme Maillet est très qualifié. Ce serial-entrepreneur de l’aviation a participé au lancement de trois compagnies aériennes dont deux en Afrique : Air Côte d’Ivoire et Congo Airways. Celles-ci sont de véritables succès, la compagnie Congo Airways ayant d’ailleurs reçu le prix de « meilleure compagnie aérienne de l’année » dans la catégorie « progrès » pour ses performances réalisées en 2017 (prix de l’AFRAA).

La compagnie aérienne Air Sénégal possède ainsi les atouts indispensables à sa réussite et devrait, sans aucun doute, réussir son pari et se positionner comme leader du transport aérien sur le continent africain.


You Might Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *