Air Sénégal présente son Airbus A330-900 neo

jérôme maillet air sénégal

La compagnie aérienne Air Sénégal, dirigée par Philippe Bohn et Jérôme Maillet a présenté ce jeudi son premier Airbus A330-900 Neo baptisé Casamance. La compagnie est la première à acquérir un avion de cette qualité sur le continent africain.

Cet avion dernière génération sera notamment affecté au vol long-courrier Dakar-Paris, dont la ligne ouvre en février 2019.

Air Sénégal : des avions et des vols de haute qualité

Philippe Bohn et Jérôme Maillet, les deux dirigeants de la compagnie aérienne nationale sénégalaise Air Sénégal, ont imaginé une stratégie de développement basée sur deux axes : l’acquisition d’avions de très haute qualité ainsi que la mise en place de vols long-courrier, en plus des destinations régionales assurées par la compagnie.

Les deux Airbus A330-900 Neo acquis par la compagnie sont baptisés Casamance et Sine Saloum.

Ces avions seront tous deux équipés des dernières innovations technologiques : écrans haute résolution, wifi haut débit, prises électriques et USB individuelles.

Afin de s’adapter aux nouveaux standards internationaux du voyage, la compagnie aérienne Air Sénégal proposera trois classes : économie, premium économie et business.

Le lancement de la compagnie aérienne sénégalaise s’inscrit dans la volonté du président sénégalais Macky Sall de développer économiquement son pays dans le cadre du Plan Sénégal Émergent (PSE). Le développement des routes et transports est une des conditions indispensables afin de propulser le pays. Le PSE a pour objectif de développer le pays sur différents plans : l’éducation, la circulation des biens et des personnes. L’inauguration de l’aéroport international Blaise-Diagne s’inscrit dans la même perspective et a pour vocation de devenir un véritable hub.

Macky Sall a désigné lui-même le dirigeant de la compagnie, Philippe Bohn en raison de ses nombreuses expériences professionnelles dans les domaines de l’aérien et de l’aéronautique (Philippe Bohn est surnommé « l’ex Monsieur Afrique d’Airbus ») mais également de sa connaissance approfondie du continent africain. Philippe Bohn est en effet considéré comme un agent d’influence sur la scène internationale possédant des connaissances pointues. Le dirigeant d’Air Sénégal connaît le continent africain depuis de nombreuses années : dans sa jeunesse il a été frappé par le conflit en Angola et s’est lié d’amitié avec Jonas Savimbi, chef nationaliste de l’UNITA, avec qui il a fondé l’association France-Angola.

Afin de l’accompagner dans le développement d’Air Sénégal, Philippe Bohn a désigné Jérôme Maillet comme numéro deux de la compagnie. Ce « serial entrepreneur » a participé au lancement de trois compagnies aériennes qui sont aujourd’hui de véritables succès de l’aviation : Volotea (il a fait partie de l’équipe fondatrice aux côtés de deux principaux investisseurs), Air Côte d’Ivoire (pour laquelle il a réalisé le plan d’affaires et d’investissement) et Congo Airways (pour laquelle il a réalisé le business plan et conseillé le directeur général de la compagnie).

Les ambitions des deux hommes pour la compagnie sénégalaise sont sans commune mesure.

Jérôme Maillet air sénégal
Air Sénégal : une compagnie en route vers le succès

Philippe Bohn et Jérôme Maillet : déterminés dans leur travail

Philippe Bohn et Jérôme Maillet sont ainsi investis à 100% dans la réussite de la compagnie aérienne, véritable enjeu pour le Sénégal.

Les deux dirigeants ont innové dans la stratégie de cette compagnie afin de ne pas reproduire les échecs des compagnies aériennes nationales précédentes.

En se positionnant sur des vols long-courrier, telle que la ligne Dakar-Paris, tout en proposant des vols à destination de huit villes régionales (Banjul, Bissau, Abidjan, Cotonou, Praia, Conakry, Bamako et Ziguinchor), Philippe Bohn et Jérôme Maillet assurent la rentabilité de la compagnie.

Philippe Bohn et Jérôme Maillet entendent ainsi réaliser un chiffre d’affaires de cent dix millions d’euros en 2019 et trois cent quarante millions d’euros d’ici 2022.

Dans la même idée, si le nombre de passagers était de cent mille personnes fin 2018, Air Sénégal devrait avoir transporté un million de passagers fin 2022.

Afin de donner à Air Sénégal toutes les chances de réussir, Jérôme Maillet sera également chargé de l’ouverture du capital à hauteur de quarante-neuf pour cent et de la levée de fonds auprès d’investisseurs de premier rang. L’ouverture du capital à d’autres compagnies aériennes n’est pas non plus exclue.

La réussite de la compagnie ne fait pas de doute. Air Sénégal a d’ailleurs reçu en janvier 2019 le prix de « compagnie aérienne la plus prometteuse de l’année 2018 pour l’Afrique de l’Ouest ». Ce prix décerné par Capital Finance International, magazine spécialisé dans l’économie, les affaires et la finance basé à Londres, illustre la confiance des spécialistes dans le succès de la nouvelle compagnie sénégalaise.

De plus, Air Sénégal représente déjà un modèle de réussite : la compagnie a noué un partenariat avec l’école Sup de Co’ afin que les étudiants puissent effectuer des stages au sein de la compagnie et étudier la stratégie et les enjeux d’une compagnie en route pour le succès.

Philippe Bohn et Jérôme Maillet entendent ainsi résolument faire de la compagnie « la première d’Afrique de l’Ouest ».

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *