Jérôme Maillet, le serial entrepreneur de l’aviation

Passionné d’aviation depuis son plus jeune âge, Jérôme Maillet est aujourd’hui le numéro deux de la toute nouvelle compagnie Air Sénégal dirigée par Philippe Bohn. De grands espoirs sont placés dans cette société afin que le Sénégal puisse bénéficier d’un transporteur de grande qualité, financièrement pérenne et aux standards opérationnels internationaux. Ainsi, Air Sénégal pourra participer activement au rayonnement international du pays, à son dynamisme économique et contribuera à faire vivre davantage encore l’esprit « Téranga » : la légendaire hospitalité sénégalaise.

Pour mener à bien cette mission, l’expérience de Jérôme Maillet semble être un atout majeur. Diplômé de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) et titulaire d’un MBA d’Embry-Riddle Aeronautical University, l’université américaine leader dans l’aéronautique et l’aérospatial, Jérôme Maillet apporte sa double compétence d’ingénieur aéronautique et de gestionnaire / financier.

Une carrière remarquable

Après avoir commencé sa carrière à la Société Générale, au sein du département des financements aéronautiques, Jérôme Maillet crée en 2001 sa propre agence de conseil en aviation.

Il peut alors mettre en pratique ses compétences transverses et plus particulièrement la passion de l’entrepreneuriat qui l’anime depuis toujours. L’énergie avec laquelle il travaille et le perfectionnisme qui le caractérise, l’amènent à conseiller de nombreuses entités pendant plus de quinze ans.

Actionnaires, fonds d’investissement, dirigeants…la diversité des groupes et des personnes qu’il conseille témoigne de la pluralité de ses compétences et lui permet d’accroitre son domaine d’intervention. Ses clients se situant au-delà des frontières, principalement au Moyen-Orient et en Afrique, sa renommée dans l’Industrie acquiert une dimension internationale qui constitue aujourd’hui une véritable valeur ajoutée dans sa mission au profit d’Air Sénégal.

avion jérôme maillet air sénégal
A330-900 neo acquis par Air Sénégal

Un Serial Entrepreneur

A son actif, Jérôme Maillet a participé, en l’espace de quelques années, à la création de trois compagnies aériennes, toutes des succès à ce jour.

En Europe, il fait partie de l’équipe fondatrice de la Low Cost espagnole Volotea aux côtés des deux principaux fondateurs investisseurs. Volotea, qui relie les capitales régionales aux moyennes et grandes villes d’Europe, connait depuis le lancement de ses opérations en 2012, une croissance exceptionnelle avec une flotte aujourd’hui composée de 32 appareils Airbus et Boeing, un chiffre d’affaires annuel supérieur à 400 millions d’Euros et plus de vingt millions de passagers transportés.

Sur le continent africain, Jérôme Maillet, a contribué à la création de deux compagnies : d’une part, Air Côte d’Ivoire, pour laquelle il a été très investi dans la réalisation du plan d’affaires et d’investissement ; d’autre part, Congo Airways, la compagnie nationale de la République Démocratique du Congo (Kinshasa) où il a été moteur dans l’établissement du business plan en 2014 puis de 2015 à 2017 au pilotage de la startup en qualité de directeur général adjoint. Aujourd’hui, il conseille toujours le directeur général de cette entreprise, qui après seulement trois années d’activités commerciales, constitue une des plus belles réussites de l’histoire récente de l’aviation africaine avec cinq avions en flotte, un chiffre d’affaires annuel de cent millions de dollars, une certification IOSA et un prix décerné par l’African Airlines Association (AFRAA).

Homme engagé et de conviction, Jérôme Maillet est connu pour son implication dans les actions humanitaires et aussi pour ses positions fortes et radicales dans la lutte anti-corruption.

Les nouveaux défis qui s’offrent à lui

L’ensemble de ses expériences explique que Jérôme Maillet ait été nommé en septembre 2017 directeur adjoint de la compagnie Air Sénégal, en charge plus précisément de la stratégie et de l’investissement.

Le Sénégal semble aujourd’hui vouloir tourner la page des échecs successifs des compagnies aériennes de ces deux dernières décennies en confiant à Philippe Bohn et Jérôme Maillet les rênes de la nouvelle entité, avec l’ambition de la positionner comme une compagnie leader de l’Afrique Sub-Saharienne.

La stratégie s’inscrit aussi dans la volonté de transformer le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass en un hub aérien régional. La compagnie mise sur le lucratif et stratégique marché du long courrier intercontinental, une révolution et un changement de paradigme pour les compagnies africaines de la sous-région, qui se limitent d’ordinaire aux vols régionaux et qui délaissent le trafic intercontinental au profit des compagnies étrangères.

La croissance d’Air Sénégal est fulgurante avec, un an après l’arrivée des dirigeants, l’obtention de la certification de la compagnie, la mise en opérations de deux ATR72-600 et de deux Airbus A319. En 2019, outre un troisième A319, Air Sénégal recevra ses deux avions long-courriers de dernière génération : les A330-900 Neo dont elle est le premier acquéreur sur le continent africain. Ceux-ci seront progressivement déployés sur la France, les Etats-Unis et le Brésil.

L’ambition d’Air Sénégal est forte avec un objectif de chiffre d’affaires de plus de cent millions d’euros en 2019 et trois cent cinquante millions d’euros d’ici quatre ans dont l’essentiel réalisé sur le long-courrier.

Jérôme Maillet aura également la lourde tâche d’ouvrir le capital et lever des fonds auprès d’investisseurs internationaux. L’entreprise est conseillée dans cette mission par la célèbre banque Lazard.

Tous ces défis ne semblent toutefois pas effrayer Jérôme Maillet. Aujourd’hui, la parole du directeur adjoint de la compagnie est synonyme dans l’Industrie de crédibilité et de sérieux. Il est depuis plusieurs années l’invité régulier de conférences aéronautiques, intervenant notamment sur les thématiques de l’investissement, du financement et plus généralement de l’entrepreneuriat comme ce fut le cas en octobre dernier à la ‘AirFinance Journal Conference Africa 2018’.

Tout semble ainsi sourire à Jérôme Maillet qui compte bien faire d’Air Sénégal un de ses nouveaux succès. Ce serait alors son quatrième sur une décennie.  Si l’avenir sera sans doute ponctué de nombreux challenges pour le directeur adjoint d’Air Sénégal, sa témérité, son envie et sa technicité sont indéniablement ce dont a besoin Air Sénégal pour rayonner à l’international et atteindre ses ambitieux objectifs.

Pour plus d’informations : le compte Linkedin de Jérôme Maillet

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *