Paris Match – « Philippe Bohn : Pourquoi je quitte Air Sénégal »

Jérôme maillet air sénégal

Ancien directeur Afrique d’Airbus, Philippe Bohn vient de quitter la présidence de la compagnie Air Sénégal qu’il assurait depuis son lancement en 2017. 

Après presque deux ans à la tête d’Air Sénégal, que retirez-vous de cette expérience ?
On a vécu une aventure industrielle assez hors norme. Il y a moins d’un an, nous n’avions aucun avion en opération. Aujourd’hui, la flotte comprend cinq appareils dont 2 ATR, 2 Airbus A319 et un Airbus A330 Neo avec lequel nous avons ouvert la route Dakar-Paris le 1er février comme c’était prévu sur la feuille de route. On a rarement vu la mise en place d’une entreprise aérienne en si peu de temps. Cela nous a d’ailleurs valu une récompense en 2018 (NDLR, le « Most Promising Regional Airlines Award » délivré à Air Senegal par le magazine Capital Finance International). Cela a été une aventure épuisante sur le plan physique car nous avions une toute petite équipe, mais un pays d’Afrique peut démontrer sa capacité à construire une compagnie aérienne, certes modeste, mais qui à la façon d’une Sart-up sera amenée à se développer. Nous avons vécu un moment intense avant le premier tour de l’élection présidentielle, le 24 février, qui était inscrit sur ma feuille de route. 

Quels sont les motifs de votre départ ?
Pour mon équipe et moi, la mission est accomplie. La mise en vol en opération a été réalisée dans les délais voulus par le président Macky Sall. C’était l’un de projets majeurs de son Plan Sénégal Emergent. On a préparé équipe qui va reprendre le flambeau. Il y avait une forte demande pour « sénégaliser » la compagnie ce que l’on peut comprendre. Je vogue maintenant vers d’autres horizons professionnels, mais je reste au Conseil d’administration avec la mission d’accompagner le nouveau Directeur général, un garçon très brillant que je connais bien. Je vais intervenir sur quelques questions financières et sur l’ouverture de route sur les Etats-Unis.

Lire la suite de l’article.

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *